14/04/2014

A propos de "Pas couché"

Deux nouvelles critiques de "Pas couché" sur :

Le site de croqu'livre (avec également une critique de "Livraison d'amoureux à domicile").
http://www.croqulivre.asso.fr/spip.php?rubrique285

Le blog 3 étoiles (après la critique de "Ma tempête de neige" de Thomas Scotto).
http://blog.3-etoiles.fr/2014/04/dune-seule-voix/

"Pas couché" est sorti le 5 février 2014.
Voilà une première liste de liens vers des blogs ou des sites qui parlent de ce texte. Liste non-exhaustive, certains blogs ne me tenant pas au courant de leurs publications.

Soupe de l’espace
http://www.soupedelespace.fr/leblog/pas-couchecathy-ytak/

Comité de lecture des incos de Lyon
http://incos69.wordpress.com/2014/03/05/pas-couche/


Les lectures de Val
http://aupaysdelire.blogspot.fr/2014/03/pas-couche-de-cathy-ytak.html

LivreAdos
http://cdilumiere.over-blog.com/2014/03/pas-couche-cathy-...

Enfantipages
http://enfantipages.blog.lemonde.fr/2014/02/17/pas-couche/

Des livres et vous
http://www.deslivresetvous.eu/content/pas-couch

Blogamoi, travailler moins pour lire plus !
http://hleroy.canalblog.com/archives/2014/03/15/29439718.html

Site du Jeunesocentre
http://www.jeunesocentre.fr/livres-et-bd/l-amitie-garconsfilles-mythe-ou-realite.html

Cathy Ytak, Pas couché, Actes sud junior

 

Pas couché, Cathy Ytak
Editions Actes Sud Junior, littérature ado.
Collection "D'une seule voix".

06/04/2014

Quand un livre est réimprimé...

De plus en plus, nos livres, une fois épuisés, ne sont pas réimprimés.
Les éditeurs, de plus en plus, attendent de la "nouveauté"...
Alors...
Que dire de son propre chemin d'écriture quand, lorsqu'on se retourne, le chemin derrière nous a déjà disparu ?
C'est la raison pour laquelle la réimpression de "Rien que ta peau" (paru en 2008 et épuisé depuis plus d'un an), me réjouit vraiment.
Ce livre ressort, qui plus est, dans la collection "relookée" des "D'une seule voix" : nouvelle maquette, nouveau format, nouvelle couverture...

Du coup, ce texte est découvert par des lecteurs et des lectrices qui ne l'avaient pas lu en 2008...
Comme Moka, qui vient d'en faire une critique sur son blog.
C'est une des plus jolies critiques que j'ai eu le plaisir de lire sur "Rien que ta peau".
http://aumilieudeslivres.wordpress.com/2014/04/04/rien-qu...

Alors, oui, merci aux éditeurs qui "osent" réimprimer nos livres épuisés...

24/03/2014

Salon du livre de Luçon du 24 au 30 mars 2014

Le salon du livre jeunesse de Luçon (près de La Rochelle) se tiendra
du 24 au 30 mars 2014.


J'y serai en compagnie d'une trentaine d'auteurs et illustrateurs, les 29 et 30 mars.
J'y retrouverai Julia Wauters (qui a notamment illustré la couverture de ma "Livraison d'amoureux à domicile"), et Thomas Scotto (avec qui je lirai "Le garçon des rives/Le garçon d'écume", le dimanche 30 mars à midi).

Pour avoir le programme complet de ce salon, cliquez sur l'image ci-dessous.

salonlucon.jpg
illustration de Julia Wauters

20/03/2014

Les mots qui me traversent

Sur son blog, à propos de mon texte "Pas couché", Hélène Leroy écrit :
"Je vais avoir du mal à trouver mes mots pour vous parler de ce texte car Manon, c'est un peu moi. [...]
Comment les certains auteurs réussissent-ils à trouver les mots qui nous toucheront si personnellement, comment un texte de 67 pages peut-il résonner en nous si profondément ? Comment vous dites ? C'est...??? Ah, le talent de l'écriture ? Cela paraît si simple... Merci."

À ces interrogations qui sont aussi les miennes, sans avoir de réponse à donner, je tenterai de dire…
Je ne suis pas différente des autres. Je suis, comme tout le monde, traversée par des émotions, des sentiments, des couleurs aussi (ah oui, les couleurs… j’en parlerai une autre fois !).
Mais j’ai souffert, longtemps, d’une sensibilité exacerbée qui m’envoyait me cogner sans cesse d’un extrême à un autre. Des montagnes russes fatigantes à gérer, autant pour moi que pour ceux qui m’entouraient.
Un peu trop sensible, un peu trop fragile, parfois cassante ou violente… On me disait « à fleur de peau », ou « épidermique »… C’est drôle, toutes ces expressions qui se rapportent finalement au toucher !
Alors j’ai peut-être, et très jeune, trouvé dans l’écriture la manière de « gérer » au mieux cette sensibilité-là, cette fragilité-là, cette violence-là. Pour ne plus en souffrir, mais pour au contraire essayer d’en faire quelque chose de beau et de fort à partager.
Les mots sont devenus tour à tour mes béquilles, mes paravents, mes fenêtres ouvertes, mes bouées de secours, mes aphrodisiaques, mes murailles de Chine, mes compagnons de souffrance, mes caresses sur la peau, mes amants, mes amours. Ils sont là, je sais qu’ils sont là. Tant dans la joie que dans la peine.
Essentiels à ma vie, ils parviennent désormais à l’apaiser, même lorsqu’ils traduisent des colères, des incompréhensions, des douleurs ou des chagrins.
Je crois, aujourd’hui, que ce sont les mots qui me traversent et que je n’y peux rien.
Parfois, j’arrive à les retenir, comme on fait un barrage grossier sur le lit d’une rivière. Le temps de les coucher sur du papier. Sans les apprivoiser, jamais, je sais qu’ils m’échapperont très vite, passeront par-dessus le barrage et reprendront leur course folle. Ils sont impétueux et libres, parfois très bêtes et très malheureux. Ils se sont chargés, en passant, du sable de mes rivières intérieures, et ils porteront, plus loin, mes sentiments mélangés, mes couleurs, mes fêtes… qui ne sont en rien différentes des couleurs et des fêtes de tout un chacun.
Aujourd’hui, lorsque je vois qu’ils parviennent à toucher des lecteurs et des lectrices, entrer en résonance, en vibration partagée, j’éprouve une joie très profonde, j’ai des frissons, je tremble un peu, je m’étonne, j’ai envie de rire dans une légèreté qui n’a pas toujours été mienne...
Et j'ai envie de dire merci à mon tour à
ceux et celles qui me lisent.
Ainsi qu'à ceux et celles qui m’ont tendu la main sur ce chemin d’écriture, qui m’ont aidé lorsque les mots ont failli me lâcher, et qui sont toujours là.

Cathy Ytak, 20 mars 2014.

19/03/2014

Salon du livre de Paris, rencontre et dédicaces

rouergue.jpg

Cliquez sur l'image pour la voir en grand.

Je serai donc au salon du livre le dimanche 23 mars :
Table ronde de onze heures à midi à l'espace P'tite scène, stand P5, en compagnie de Thomas Scotto. Et dédicaces sur le stand du Rouergue en L 24, de midi à quatorze heures, toujours avec Thomas Scotto, pour "Le garçon des rives/Le garçon d'écume" (Ed. du Rouergue), mais aussi "Pas couché" et "Rien que ta peau" pour moi, et "...Ma tempête de neige" pour Thomas (éditions Actes Sud junior, collection "D'une seule voix").

Venez nous voir !

 

28/02/2014

On ne devrait jamais hésiter...

Il y a la voix de Thomas Scotto...
et les mots de "50 minutes avec toi".

Il y a Roussillon, dans le Vaucluse,et l'ocre des possibles...

"On ne devrait jamais hésiter à se laisser trembler un peu"... écrit Thomas Scotto.
Alors j'assisterai à sa lecture, le vendredi 14 mars prochain, à Roussillon.
Pour le plaisir d'écouter et de partager ces frissons-là avec le public.
Venez nombreux !

Organisée par l'association Grains de lire.
Scénographie de Gingolph Gateau.
 

19/02/2014

Sortie du livre "Pas couché", réédition de "Rien que ta peau"

Un livre qui sort, ça n'est pas rien...
C'est toujours la fin d'un processus d'écriture, le début d'un partage.
Mais lorsque ce livre sort dans une collection qui change d'image, de format, de maquette, de couverture, c'est un peu une double aventure...

 "Pas couché" et de "Rien que ta peau"
, collection "D'une seule voix", éditions Actes sud Junior, littérature ado.*


La sortie de "Pas couché", pour moi, est vraiment une grande joie. J'aime beaucoup la collection qui l'accueille, et qui abrite d'autres monologues précieux et forts.
Je dois également dire que je trouve les couvertures très réussies : d'un beau blanc brillant, avec la typo en mat... il faut les voir en vrai !!
A l'intérieur, le texte est aéré, et cela facilite la lecture à voix haute.

"Pas couché", j'en ai déjà parlé sur ce blog. Ce texte a déjà commencé à exister, puisque j'en ai fait quelques lectures publiques, ici ou là... Mais maintenant, c'est aux lecteurs de s'en emparer.

Et avec "Pas couché", arrive un autre bonheur : la réédition de "Rien que ta peau", premier texte que j'ai publié dans cette collection, et qui était épuisé depuis plus d'un an.**

* Dans la même collection, j'ai également publié "50 minutes avec toi". Ce texte est toujours disponible, dans l'ancienne maquette.

** D'autres titres sont disponibles dans cette collection. Et parmi eux "La piscine était vide" de Gilles Abier (réédition), ainsi que "...Ma tempête de neige" de Thomas Scotto (inédit), et je suis ravie d'être en aussi bonne compagnie !

17/02/2014

Lectures croisées

La brochure concernant nos lectures croisées est désormais disponible au format PDF.
Vous pouvez cliquer sur l'image ci-dessous pour la télécharger.